Groupement hospitalier d'Appenzell Rhodes-Extérieures - Apprendre l'allemand pour com-prendre la Suisse

Le Groupement hospitalier d'Appenzell Rhodes-Extérieures (SVAR) propose des cours de langue et d’intégration. L’objectif est d’améliorer la compréhension entre les personnes sur le lieu du travail et de familiariser les employés de nationalité étrangère avec la culture suisse.

Spitalverbund AR, Krombach 3, 9100 Herisau, AR, 071 353 81 11

Depuis avril 2010, le SVAR apporte un soutien aux employés étrangers dans leur intégration en Suisse en réduisant les barrières linguistiques et culturelles. Compte tenu du fait que plus d’un quart du personnel possède aujourd'hui un passeport étranger, la communication interne tient du défi.

Meilleure communication au travail

« Il est impératif que le personnel parle et comprenne l’allemand », explique Denise Holderegger, responsable de la gastronomie et de l’intendance. Ainsi, il est vital d’encourager les employés à apprendre l'allemand. « L’offre de cours est facultative ; cependant, nous essayons de stimuler les personnes ayant des connaissances faibles en allemand à saisir cette opportunité ».

Comprendre la Suisse

Chaque semestre, à raison d’une fois par semaine, une vingtaine d’employés prend part au cours de langue. Deux niveaux sont proposés. Les classes comptent une dizaine de personnes. En accord avec les employés, les cours ont lieu le samedi matin et durent 90 minutes. L'enseignement est en « bon allemand » mais comprend également des éléments du dialecte. L’objectif primordial est que les employés « comprennent la Suisse », relève D. Holderegger. A travers la langue, ils découvrent également les us et coutumes suisses, traitent des sujets actuels telles que les élections du Conseil fédéral ou obtiennent des explications sur le fonctionnement du système scolaire suisse.

Sur la bonne voie

Le SVAR investit chaque semestre quelque 13 000 francs pour contribuer à l'intégration de ses employés. Les participants paient une somme symbolique d’environ 100 francs. « La plupart ne pourraient pas s’offrir un tel cours si tous les frais étaient mis à leur charge », précise D. Holderegger. « Notre participation financière va également dans notre intérêt ». Ces mesures portent leurs fruits puisque la communication sur le lieu du travail ne cesse de s’améliorer. L’enthousiasme dont témoignent les participants démontre que le SVAR se trouve sur la bonne voie.

Avons-nous éveillé votre intérêt? Alors contactez les responsables de projets!

Champs obligatoires