L’Oréal Suisse et la ville de Vernier : des professionnels coachent des demandeurs d’emploi

Depuis 2012, le service de la cohésion sociale de la ville de Vernier et L’Oréal Suisse colla-borent afin d’aider les sans-emploi bénéficiaires de l'aide sociale à trouver du travail.

L’Oréal Suisse SA, Chemin de Blandonnet 10, 1214 Vernier, GE, 058 105 10 10

Une campagne menée par l’entreprise internationale de cosmétiques L’Oréal a donné naissance à un projet réalisé en collaboration avec la ville de Vernier, dans le canton de Genève, et destiné à aider les sans-emploi à trouver du travail. Dans le cadre du « Citizen Day » lancé par L'Oréal, des collaborateurs spécialisés ont mis sur pied, en 2011, un atelier à l’intention des personnes en quête d’emploi. Forts du succès remporté par l’initiative, plusieurs d’entre eux ont spontanément proposé d’organiser chaque année, sur leur temps libre, un atelier pour jeunes et adultes. Pour ce faire, l’entreprise leur met des locaux à disposition.

Coaching personnalisé

Les participants sont sélectionnés par le service de la cohésion sociale de la ville de Vernier. « Nous choisissons de préférence des personnes dont les chances sur le marché du travail sont certes restreintes suite à une longue période de chômage, mais ne sont en aucun cas nulles », explique Florian Kettenacker, du service de la cohésion sociale. « Avant de les attribuer à un atelier, nous les motivons et les encourageons afin de dissiper toute appréhension. »

C’est alors que commence l'entraînement ciblé. Les spécialistes de L’Oréal peaufinent la lettre de candidature, de même que le curriculum vitae de l’intéressé et mettent ce dernier dans les conditions d’un entretien téléphonique. Ensuite, ils simulent un entretien d’embauche en vue d’un poste bien précis. « Comme le coaching est très réaliste », déclare Florian Kettenacker, « les participants ressentent l’encadrement professionnel comme un enrichissement personnel. »

Satisfaction générale

Les ateliers favorisent non seulement la réinsertion des participants dans le monde du travail, mais aussi l’intégration de la population étrangère, la grande majorité des personnes sélectionnées étant issues de la migration, ajoute Florian Kettenacker. Pour ce dernier, l’intérêt du projet est incontestable : « la satisfaction et la motivation constatées de part et d’autre constituent, à nos yeux, la meilleure preuve du succès de cette initiative. »

Avons-nous éveillé votre intérêt? Alors contactez les responsables de projets!

Champs obligatoires