petits:pas – Renforcer les capacités des parents à promouvoir le déve-loppement de leurs jeunes enfants

petits:pas est un programme de jeu et d’apprentissage conçu pour apporter un soutien précoce aux enfants issus de familles défavorisées. Il s’adresse aux parents et à leurs enfants âgés de 1 à 5 ans.

(© a:primo)

a:primo Suisse romande: 2, Avenue de Rumine, 1005 Lausanne

Les familles socialement défavorisées doivent faire face à de nombreuses difficultés quotidiennes: soucis financiers, horaires de travail étendus ou irréguliers, mauvaises conditions de logement. Dans de telles situations, il devient extrêmement difficile de s’occuper convenablement des jeunes enfants.

En contact direct avec les familles

Les familles de migrants sont plus particulièrement touchées car elles n’ont souvent pas les moyens de rechercher activement des informations ni d’accéder à des programmes de soutien appropriés. De ce fait, les enfants risquent fort d’accuser un  retard de développement dès les premières années de leur existence. C’est là que  le programme petits:pas entre en jeu.

Chez soi …

D’une part, un soutien est apporté aux enfants chez eux, dans leur famille. Une intervenante à domicile conduit diverses activités impliquant à la fois l’enfant et ses parents, comme par exemple regarder un livre d’images, bricoler avec des objets du quotidien ou s’amuser sur une aire de jeux.

… et en groupe

D’autre part, lors de réunions de groupe qui ont lieu périodiquement, une coordinatrice, un(e) spécialiste des services sociaux ou un(e) pédagogue communiquent aux parents des informations de fond sur le développement de l’enfant, les offres proposées aux familles sur place, la promotion de la santé ainsi que le système d’éducation suisse. En outre, ces rencontres sont un vecteur d’intégration sociale.

Une approche globale en faveur d’une plus grande égalité des chances

Le programme se déroule sur une période de 18 mois. Les intervenantes à domicile sont issues d’un milieu culturel aussi proche que possible de celui des familles.  La participation active des parents est absolument essentielle. Grâce à son approche à bas seuil d’accès, ce programme de soutien précoce atteint des familles qui ne profitent pas des autres offres de formation familiale et d’aide à l’éducation. En parallèle, les intervenantes à domicile obtiennent une qualification utile pour leur développement professionnel.

Le programme petits:pas entend ainsi contribuer à favoriser une plus grande égalité des chances. Fin 2012, plus de 750 enfants en âge préscolaire de la Suisse alémanique avaient déjà pris part à ce programme.

Développement continu du programme

L’adaptation pour la Suisse romande est en cours d’élaboration. Le canton de Vaud l’a déjà lancé à Lausanne, en août 2013, en lui donnant le nom de «petits:pas». D’autres modèles de mise en œuvre destinés aux espaces ruraux sont actuellement en phase probatoire.

Un modèle qui a fait ses preuves aux Pays-Bas et en Allemagne

L’association a:primo propose le programme aux communes, aux villes et à d’autres organes responsables pour une mise en œuvre à leurs niveaux. Elle les conseille et les accompagne pour les aider à le structurer et à l’organiser. petits:pas est la version suisse d’un programme de soutien précoce néerlandais (Opstapje) qui a fait ses preuves. L’évaluation réalisée par l’Institut Marie Meierhofer vient confirmer que les résultats obtenus en Suisse sont tout aussi positifs qu’aux Pays-Bas et en Allemagne.

Avons-nous éveillé votre intérêt? Alors contactez les responsables de projets!

Champs obligatoires